Bruno Mairlot, CEO de MAEHDROS SA, a la tête dans le cloud mais les pieds bien sur terre !

Préoccupé par la question de la sécurité des données, ce jeune entrepreneur consacre 70% de son temps à son département R&D pour contrer les attaques des hackers les plus ingénieux.

Nous contacter

Fasciné par la connectivité mondiale et les nouveaux modes de pensées qui en découlent, ce jeune entrepreneur est en permanence à la recherche de solutions originales pour ses clients. Les évolutions techniques dans son métier sont ultrarapides. Il a mieux que quiconque intégré cette rapidité et surfe sur les nouvelles technologies tel Usain Bolt sur les pistes d’athlétisme. Bruno Mairlot, grand amateur d’Héroic Fantasy, a gardé de ce genre littéraire des valeurs humaines fondamentales. Et ce, à l’image du personnage de fiction Maedhros* qui respecte ses propres valeurs dans la recherche de ses objectifs. Investsud a rencontré un stratège humaniste dont les ambitions pour sa société sont autant d’ambitions pour la réussite de son équipe et de ses clients.

Monsieur Mairlot, le nom de votre société interpelle. Il est à la fois poétique et mystérieux. D’où vous vient-il ? Reflète-t-il les mystères du monde de l’IT ?

Cela remonte à très loin ! Je suis grand amateur de littérature Fantasy depuis très longtemps. « Maedhros » est un personnage de fiction qui apparait dans l’oeuvre littéraire de Tolkien, plus connu pour son livre « Le Seigneur des Anneaux ». Maedhros apparaît dans « Le Silmarillion » et les valeurs de ce personnage m’ont particulièrement marqué : c’est un héros qui va jusqu’au bout de ses idées, qui respecte son serment même s’il doit y laisser sa vie, qui prône des valeurs d’honnêteté vis-à-vis des autres et de luimême...

On décèle en vous une volonté ancrée de bien faire afin de faire avancer votre équipe et vos clients. Cela résume-t-il finalement la culture d’entreprise chez « Maehdros » ?

En effet ! J’accorde une grande importance au relationnel. Je suis très attaché aux valeurs humaines et à l’ambiance de travail. Par exemple, tous les midis nous mangeons en équipe, c’est presque devenu un rituel. Nous échangeons régulièrement nos points de vue. Bien sûr la taille de notre équipe nous permet encore ce genre de contact. J’envisage Maehdros comme un outil permettant aux gens de s’épanouir dans leur vie... à condition évidemment que la société grandisse afin de maintenir cette possibilité d’épanouissement de tout un chacun.

Votre management en est-il différent ?

Sans doute. Je considère ma fonction comme une position centrale, une sorte d’interface qui fait le lien entre mes collaborateurs. Chacun a ses spécificités et des tâches définies ... la particularité chez Maehdros c’est que, tout le monde est susceptible de décrocher le téléphone ! Il y a une vraie notion d’égalité, jusqu’à la parité homme/femme au sein de notre équipe.

Pourtant on imagine plutôt des profils d’informaticiens dans leurs « bulles », penchés sur leurs ordinateurs, assez réservés ou avec en tout cas peu d’aptitude pour le contact ? Qu’en est-il dans votre relationnel clients ?

Je garde cette capacité à être en lien avec mes clients. C’est ce qui fait ma spécificité et sans doute aussi la réussite de notre société. Les solutions que je vends, je les crée. Par conséquent, je mets le client en confiance. Aujourd’hui, on ne peut plus se passer de l’informatique mais il faut permettre aux entreprises de pouvoir avoir accès aux outils informatiques de façon simple et efficace. Nous sommes là pour mettre de l’huile dans les rouages et permettre aux entreprises d’avoir des accès faciles aux produits informatiques. Cela a un côté rassurant pour le client pour lequel le monde de l’informatique montre encore certaines complexités. Mon rôle est de dé-complexifier mon métier auprès du client.

Votre parcours professionnel vous a-t-il toujours conduit vers ce monde de l’informatique ?

Bien avant ! Dès l’âge de 6 ans, j’étais déjà sur un ordinateur. À 21 ans, j’ai fondé ma première société orientée sur la création de sites web et l’exportation au Japon avec 2 autres étudiants en informatique. C’était une belle aventure et une bonne première expérience professionnelle. Je suis ensuite parti au Grand-Duché de Luxembourg où j’ai été chargé de développer la plate-forme Eurodns pour la gestion d’enregistrement des noms de domaine. Ce travail accompli, je suis rentré en Belgique où je suis devenu consultant pour une agence web. Parallèlement, je travaillais en free-lance pour remettre à niveau le « Phoenix Data Center » qui deviendra le Wallonie Data Center à Villers-Le-Bouillet. Mon retour en Belgique correspond également à la création de Maehdros. Comme j’ai un esprit de compétition et de dépassement de soi, j’ai toujours voulu travailler avec un statut d’indépendant et j’ai débuté mon activité d’hébergeur !

Quel est le potentiel de votre marché ?

Potentiellement le marché est mondial ! Mais les PME wallonnes représentent déjà un marché énorme et nous travaillons aussi pour quelques grosses entreprises au niveau national. Notre cible ne s’oriente pas nécessairement vers des sociétés de grande taille mais vers des marchés de plus en plus pointus, qui ne trouvent plus de réponse chez les généralistes.

En signature de votre logo, on lit « Internet Services »...

Internet Services est une notion globale qui recouvre des services comme l’enregistrement de noms de domaine, la sécurisation de données... et qui nous permet de nous positionner dans cette sphère. Internet est une véritable révolution industrielle ! C’est une des plus grandes merveilles que l’homme ait conçu, si l’on fait abstraction des mauvaises utilisations que certains en font en en détournant l’objet premier. Internet donne un accès incroyable à tout : accès à des contenus, à la connaissance de l’humanité et à la culture avec une telle rapidité d’interaction, c’est fascinant. Les métiers de Maehdros participent à cette immense fondation de l’inter-connectivité. Les frontières n’existent plus et si l’on réfléchit sur les modifications que cela entraine dans la société, c’est phénoménal, ça va tellement vite que c’est un défi fascinant et grisant de rester sur la vague de toutes ces évolutions.

Vous avez donc un département R&D en interne pour développer ce genre de solution ?

En effet, je consacre environ 70% de mon temps à cet aspect. C’est impératif si l’on veut rester sur le sommet de la vague ! Il faut savoir qu’une grande partie des innovations techniques viennent des États-Unis. En 2011, il fallait attendre 1 à 2 ans pour que ces nouveautés arrivent en Europe. En 2012, ça ne prenait plus que 6 mois et aujourd’hui il ne faut plus que quelques semaines pour que ces innovations atteignent notre marché !

Quelles sont vos spécificités ou comment vous différenciez-vous par rapport à la concurrence ?

Nous sommes comme des artisans : on fait un travail très pointu ! Par exemple, les hébergeurs généralistes n’offrent aucun service. Nous avons dû nous différencier en proposant des services personnalisés et des solutions qui offrent une prise en charge complète. Le client au final est extrêmement soulagé que nous prenions tout en charge. Nous offrons du « sur mesure » avec du conseil sur le produit adéquat ! On essaie de rester plus « original qu’innovant » parce que l’innovation c’est un mot qui est très galvaudé, on en entend parler tout le temps. Pour une société de services telle que la nôtre, innover, c’est rendre nos outils plus efficaces et moins chers. C’est tout aussi difficile que d’inventer de nouveaux produits. Nous travaillons constamment au développement d’outils de sécurité. Ces outils sont de plus en plus spécifiques pour la simple raison que les attaques sur internet sont de plus en plus ciblées et posent de plus en plus de problèmes. On se positionne donc en rempart pour nos clients.

Votre métier évolue donc à grande vitesse. A quels niveaux se complexifie-t-il ?

Les technologies à maîtriser sont en pleine explosion. Si on prend l’exemple du cloud, on constate que les problématiques peuvent être très complexes. Les clouds publics se veulent très simples d’utilisation mais sont paradoxalement plutôt hasardeux en ce qui concerne les notions de vie privée et de protection des données. Maehdros doit pouvoir intervenir sur ce type de dossier et montrer sa valeur ajoutée, notamment via des conseils ou sous forme d’intégration.

Avez-vous des projets de développement pour Maehdros ?

Nous avons pas mal de directions dans lesquelles nous allons nous développer. Notamment dans notre propre infrastructure, le développement du multi data center pour fournir des infrastructures géo-localisées. L’autre axe de développement serait d’avoir notre propre data center.

Quel est votre sentiment sur l’évolution de votre secteur ?

C’est difficile car il faudrait disposer d’une boule de cristal ! Ce qui est certain, c’est qu’internet va devenir de plus en plus prépondérant dans la vie des gens.

Vous misez beaucoup sur la sécurité, vous avez d’ailleurs un système de garde 24h/24, peut-on dire que les données sont plus en danger aujourd’hui qu’hier ?

Ah oui, tout à fait ! On est rentré dans un phénomène particulier où, si avant les hackers étaient des idéalistes, aujourd’hui leur profil a changé. Nous sommes progressivement confrontés à des vols d’informations destinées à l’espionnage industriel, à la revente ou à faire l’objet de demandes de rançon.

Ne faut-il finalement pas être un bon hacker soi-même pour pouvoir mettre en place des solutions de sécurité ?

On dit toujours que les meilleurs braconniers font les meilleurs gardes-chasses mais je ne suis pas du tout d’accord avec ça lorsque vous l’appliquez à l’informatique. Je ne supporte pas ces attaques étant donné que je passe mon temps à mettre en place des solutions de sécurisation ; ce serait aller contre ma philosophie. C’est vrai que l’on peut penser qu’être un bon pirate informatique permet de mieux connaître les failles, mais ce n’est pas la seule manière. Il faut par contre être un grand parano pour mettre en place de bonnes solutions de protection. Par ailleurs, il n’y a pas que la problématique des données qui nécessite une garde permanente, il y a aussi la question de la disponibilité des données ! Prenez par exemple les sites de e-commerce... ils doivent rester continuellement accessibles.

Quel est votre sentiment sur la situation économique actuelle et, le cas échéant, auriez-vous des conseils à donner à notre monde politique ou aux entrepreneurs ?

Éviter les gaspillages ! Il y a trop d’inefficacité dans la dépense de l’argent public. C’est dommage que les différents gouvernements ne comprennent pas que tous les patrons ne sont pas des gens qui exploitent des gens, que tous les patrons ne sont pas des gens qui vont faire de l’argent sur le dos de leurs employés. Soutenir les PME, c’est soutenir le travail. La vision que l’on a des entrepreneurs est tellement fausse. Le monde politique et les syndicats entretiennent cette image fausse du patron « esclavagiste » qui se fait de l’argent facilement! Cette image est tellement loin de la réalité! J’aimerais vraiment les inviter à venir ici pour qu’ils comprennent à quoi nous sommes réellement confrontés afin que l’image de l’entrepreneur change.

Un conseil pour les jeunes entrepreneurs ?

Devenir indépendant c’est une belle aventure mais il faut se préparer ! Il ne faut pas avoir peur de l’échec, il faut être réaliste et aussi avoir un petit grain de folie !

Maehdros, créée en 2005, est une entreprise spécialisée en hébergement de serveurs en data center et en connectivité très haut débit (fibre optique).

Maehdros offre à ses clients une gamme complète de solutions flexibles et performantes.

Les infrastructures gérées sont hébergées en Wallonie (un site secondaire est également utilisé pour la délocalisation de backups). En plus du soutien à la région, la proximité du data center permet une réactivité optimale en cas d’interventions nécessaires.

Toutes les solutions proposées intègrent un service de garde 24h/24 -7j/7 pour les urgences.

Les solutions open source sont majoritairement choisies. Tous les firewalls sont installés en Open BSD, système d’exploitation très fortement positionné sur la sécurité. Maehdros est également partenaire officiel RedHat (RedHat Ready Hosting Partner).

Maehdros permet l’externalisation de votre infrastructure serveurs qui apporte non seulement une plus grande sécurité de vos données, mais permet également à votre équipe de se concentrer sur les besoins internes de l’entreprise.

L’ajout d’une connectivité haut débit à une solution d’hébergement permet une plus grande disponibilité des données en supprimant l’impératif de connectivité Internet lors de l’accès au réseau de l’entreprise. Les bâtiments étant physiquement liés, l’accès aux serveurs distants se fait directement et le réseau externalisé peut donc toujours être considéré comme un réseau interne.

Contact :
Maehdros SA - Internet Services
Rue Haute Voie, 57 - 4537 Verlaine
+32 (0) 85.23.68.63 - info@maehdros.com
www.maehdros.be